Home L'origine du maillot et le symbole Baciccia
L'origine du maillot et le symbole Baciccia Imprimer Envoyer

‘’Son quei colori magici che ci fan venire i brividi...’’

Nombreuses sont les personnes à se demander d’où viennent les couleurs de la Sampdoria et ce maillot si particulier qui la caractérise. TifoSamp se charge de vous rappeler l’Histoire du maillot, étroitement liée à la création du club.

En vue de la saison 1945/46, il est décidé par la ligue de football italienne de créer un championnat unique à vingt clubs (auparavant, il y avait un championnat des clubs du nord et un championnat entre clubs du sud de l’Italie). Pour la création de ce nouveau championnat, il fut décidé que les titres sportifs acquis dans le passé seraient privilégiés. D’un côté, la Sampierdarenese, 14ème et dernière au classement du championnat du Nord, était acceptée en Serie A du fait de son passé victorieux alors que l’Andrea Doria, 9ème du dernier championnat, devait elle se contenter de la Serie B. Une décision que n’avaient pas anticipée les doriani qui venaient de recruter le prometteur Adriano Bassetto en provenance de Vicenza. Par ailleurs, la Sampierdarenese était en proie à de gros problèmes financiers alors que l’Andrea Doria était plutôt ‘’riche’’ pour l’époque.

Ci-dessus, la bianco-blu Andrea Doria en 1945.

Ci-dessus, la rossonera Sampierdarenese en novembre 1933.

 

Après une série de rencontres entre les dirigeants des deux clubs, le 12 août 1946, l’Andrea Doria et la Sampierdarenese fusionnent et donnent naissance à la Sampdoria, de son nom officiel ‘’Unione Calcio Sampierdarenese Doria’’. L’équipe est aussitôt rebaptisée ‘’l’équipe des millionnaires’’ par la presse sportive.

Après avoir assemblé le nom des deux équipes (on hésita pendant un moment entre Doria-Samp et Samp-Doria), il fallut trouver un maillot qui puisse contenter les dirigeants et tifosi des deux clubs puisqu’aucun ne voulait perdre son identité dans la fusion. Il fut alors décidé de mélanger les couleurs des deux formations ligures : le maillot ‘’bianco-blu’’ vertical de l’Andrea Doria et le ‘’rossonero’’ horizontal de la Sampierdarenese (la bande rouge du maillot de la Sampierdarenese provient de l'antique club de la Pro Liguria). A noter que le ‘’blu’’ d’origine était bien plus foncé que celui qui est présent sur les maillots blucerchiati depuis deux bonnes décennies maintenant. Les néo-dirigeants de la Sampdoria hésitèrent entre un maillot blanc avec des rayures rouge/noire/blanche/bleue et la tunique bleue qui est encore la sienne aujourd’hui. Enfin, une fois le dessin du maillot établi, il fut décidé d’y joindre la ’’Croix de St Georges’’, déjà présente sur le maillot doriano, le symbole de la ville de Gênes, au centre des bandes horizontales. Au cours de son Histoire, la Sampdoria évoluera également avec un maillot blanc, noir et rouge, toujours avec ses célèbres bandes horizontales (parfois verticales ou en diagonales pour le blanc) bien intégrées. A noter que la ‘’maglia rossa’’, fortement appréciée des tifosi, aurait été créée au cours des années quatre-vingt sur la demande des joueurs blucerchiati.

La fusion des deux clubs est officielle mais les maillots ne sont pas encore confectionnés. Ci-dessus, nous retrouvons de gauche à droite: Fabio Frugali, bandiera de la Sampierdarenese, Beppe Galluzzi futur premier entraîneur blucerchiato et Adriano Bassetto, nouvel arrivant de l'Andrea Doria et futur première star de la Sampdoria.

 

22/09/1946: Première Samp officielle de l'Histoire. Défaite 3-1 des blucerchiati à Rome face à l'AS Roma (avec un but de Bassetto).

 

Maillot 1997/98 en honneur des origines du club. Une face Andrea Doria, l'autre Sampierdarenese.

 

Des bandes verticales aux diagonales en passant par le maillot rouge...

 

Montella blucerchiato, Cassano & Mancini nerocerchiati...trois joueurs qui ont été adulés par la tifoseria SampDoriana...

 

La version Subbuteo, pour ceux ont besoin d'une perception visuelle...

 

 

 

Enfin, depuis toujours, le symbole de la Sampdoria est un marin. Récemment ce marin a été représenté d'une silhouette noire ayant les traits d'un pêcheur typique génois, stylisé avec une barbe; le béret caractéristique, la pipe et les cheveux au vent. Ce personnage est positionné à l'intérieur d'un écusson strié de lignes en diagonales aux couleurs blucerchiate. Ce marin est universellement reconnu avec le nom de ‘’Baciccia’’.

A noter qu’il faudra attendre la saison 1980/81 pour voir l’écusson du club apparaitre enfin sur le maillot blucerchiato, sur la manche plus précisément. Il restera à cette place durant toute la période dorée du club, l’ère Mantovani, avant d’être positionné sur le cœur par la suite. Durant l’été 2012, le maillot fait un voyage dans le passé et l’écusson du club retrouve sa place sur la manche.

Baciccia est le diminutif, très probablement généré par la prononciation enfantine du mot Battista, un nom très répandu à Gênes: Giovanni Battista, Giovan Battista, ou Giambattista ou aussi Giobatta (ndlr. souvent abrégé GB). A ce sujet, il est intéressant de citer Charles Dickens, qui en 1846, dans son livre ‘’Pictures from Italy’’, chapitre 4, a précisé: “In consequence of this connection of Saint John with the city (of Genoa ndr), great numbers of the common people are christened Giovanni Baptista, which latter name is pronounced in the Genoese patois Batcheetcha like a sneeze. To hear everybody calling everybody else Batcheetcha, on a Sunday, or festa-day, when there are crowds in the streets, is not a little singular and amusing to a stranger". (« En consequence de la connexion entre Saint Jean et la ville de Gênes, un grand nombre d’habitants sont appelés Jean-Baptiste, qui est prononcé en dialecte génois ‘’Batchitcha’’. Il n’est pas rare d’entendre, lorsqu’il y a de la foule dans les rues, tous les gens s’appeler ‘’Batchicha’’ les uns les autres, ce qui est très amusant pour un étranger »).

Baciccia est également le nom d'un masque génois représentant un homme bon vivant et joyeux, et souvent évoqué dans le théâtre dialectal: Aux temps de Carosello (nom d’une émission de télévision), le grand acteur génois Gilberto Govi incarnait un personnage qui s'appelait Baccere Baciccia.

En août 2012, le très sérieux journal italien ‘’Guerin Sportivo’’ a placé le maillot blucerchiato comme étant la quatrième plus belle tunique au monde, derrière celle de l’Italie 1978, du Brésil 1970 et de la Hollande 1974. La Sampdoria apparaît donc comme la première équipe de club figurant dans ce classement. Au fil des années, ce maillot unique a participé à l'identification et à la renommée d'une équipe au charme particulier, inimitable, qui fait encore et toujours la fierté de tous ses tifosi.

 

 
voir aussi...
Vos dernières réactions
Derniers résultats

30/10 - Verona - Sampdoria (20h45)
26/10 - Sampdoria - Atalanta 1-0
20/10 - Livorno - Sampdoria 1 - 2
06/10 - Sampdoria - Torino 2 - 2