Uefa Europa League: jeudi noir pour la Samp ! Imprimer
Dimanche, 24 Octobre 2010 18:05

Jeudi 21 octobre – 3ème journée Uefa Europa League - Metalist Kharkiv-Sampdoria 2-1 (1-1)

Metalist (4-2-3-1): Disljenkovic; Bordiyan, Obradovic, Gueye, Pshenychnych, Edmar, Valyalyev; Cleiton Xavier (42' sp Vorobey), Taison, Fininho (18' st Oliinyk); Devic (39' sp Sheelayev); Sur le banc: Startsev, Kaita, Barilko, Postupalenko, Vorobey; Entr. Myron Markevych.
Sampdoria (4-4-2): Curci; Cacciatore, Volta, Gastaldello, Ziegler; Marilungo, Poli (20' sp Mannini), Dessena (37' sp Guberti), Koman (28' sp Tissone); Cassano, Pozzi; Sur le banc: Da Costa, Accardi, Zauri, Padalino; Entr. Domenico Di Carlo.
Arbitre: F.Meyer (Ger)
Buts: 31’ pp Koman, 38’ pp Taison, 28’ sp Xavier.
Note: Serata fredda, campo in buone condizioni; Recupero 1’ e 4’; Corner: 6 a 5 per il Metalist; Ammoniti: Cacciatore, Devic, Fininho, Gastaldello e Volta; Espulso: 12' st Taison per fallo di reazione; Spettatori 34.580.

Celui qui vous écrit ne cache pas sa propre difficulté de parler de ce match qui a vu une jeune Sampdoria (ndlr. Le plus ancien était Cassano âgé de 28 ans) jouer un match à armes égales contre une équipe plus experte, prendre l'avantage avec mérite, subir l'égalisation, et une fois obtenue l'avantage numérique, perdre incroyablement le match et par conséquence la tête du classement.

Comme dit précédemment, l'entraîneur blucerchiato a opéré un gros turn over en alignant une équipe formée de nombreux jeunes, à l'image de Cacciatore en défense à la place de Zauri, de Volta au centre de la défense à la place du suspendu Lucchini, d'un milieu de terrain très jeune avec Marilungo-Dessena-Poli-Koman, puis un duo offensif Pozzi-Cassano.

Dés le début de la rencontre, les deux équipes se sont affrontées à visage ouverte et déjà dans les cinq premières minutes jeu, on a noté trois occasions de but : à la 4' Bordian a réussi à anticiper Pozzi, bien servi par Cassano, en repoussant le ballon en corner ; sur le corner successif, c'est Obradovic qui a sauvé sur sa ligne de but la tête de Dessena. Le Metalist est successivement reparti en contre, mené par Taison, arrivé en un-contre-un face à Curci, le gardien blucerchiato a remporté le duel. Au quart d'heure, les ukrainiens ont réussi à porter un peu de désarroi dans les rangs blucerchiati. Au fil des minutes, la Sampdoria a cependant pris en main les rennes du jeu, en réussissant à imposer sa propre loi. Le Metalist a commencé à subir les offensives de Marilungo et Koman : à la 21' Pozzi s'est défait du gardien adverse, mais a trop allongé et n'a pu cadrer en tirant dans une position trop angulaire. Quatre minutes plus tard, Cassano a semé la terreur sur le flanc gauche, mais Disjlenkovic n'a pas eu de mal pour intercepter son tir. A la 31' action digne d'un manuel menée par Marilungo-Cassano-Pozzi-Koman, avec le jeune hongrois qui s'est présenté seul face à Disjlenkovic, ouvrant le score pour la Samp ! L'équipe hongroise a semblé dés lors en difficulté, sans toutefois abandonner la recherche de l'égalisation, et à la 38' Taison a profité d'une incompréhension entre Volta et Cacciatore pour trouver le but de l'égalisation en trompant Curci. La fin de la première période s'est terminée sans autre émotion.

Le début de seconde période a montré une Sampdoria encore plus déterminée, à l'image de Cassano après seulement trois minutes de jeu, auteur d'une belle offensive en servant Pozzi, mais ce dernier a manqué de peu le but. Une minute plus tard, Curci a arrêté un tir de Taison, bien servi par Devic. A la 10' l'épisode qui a caractérisé le reste du match : Volta a fait faute sur Taison, ce dernier réagissant l'arbitre a sanctionné les deux joueurs, Volta d'un jaune et Taison d'un rouge direct. En avantage numérique, les blucerchiati ont semblé se relâcher tandis que les adversaires se sont montrés encore plus agressifs, contraignant les blucerchiati dans leur moitié de terrain. A force de tentative, les ukrainiens ont trouvé le but de l'avantage avec Edmar pour Xavier qui a trompé Curci d'une belle bicyclette. La Sampdoria a alors tenté de revenir au score, mais ses actions n'ont pas réussi à aboutir, laissant par ailleurs des espaces dangereux pour les attaquants ukrainiens. Le match s'est terminé avec une tête de Pozzi, bien servi par Cassano, mais le gardien adverse est bien intervenu.

Au terme de la troisième journée, le groupe I laisse peu d'espoir à Debrecen de passer le tour, tandis que tout est encore à jouer entre le PSV qui a 7 points, le Metalist 6 points et la Sampdoria 4 points. Rendez-vous le 4 novembre prochain quand les ukrainiens viendront à Genova pour affronter la Samp. Une rencontre qui s'annonce déjà déterminante pour le futur de l'équipe blucerchiata dans l'Uefa Europa League.