Home Il était une fois...
Il était une fois…Riccardo Garrone Imprimer Envoyer
Mardi, 29 Janvier 2013 18:28

Il était une fois...Riccardo Garrone

Lundi soir dernier, la nouvelle que personne n’attendait tombait : le Président de la Sampdoria est décédé à deux jours de son soixante-dix-septième anniversaire. Une nouvelle qui dépasse largement le cadre du sport et se retrouve à la Une des différents sites d’information italienne, qu’ils soient consacrés à la Politique, à l’Economie, à la Culture et bien évidemment au Sport. Mais qui donc était cet homme à la tête de la Sampdoria ? Petit zoom sur la vie de celui qui a consacré une grosse part de celle-ci au club blucerchiato.

Né à Gênes en janvier 1936, Riccardo est le fils d’Edoardo Garrone, fondateur du groupe pétrolier Erg (Edoardo Raffinerie Garrone ; actuel plus grand groupe pétrolier italien privé). En 1963, ce dernier décède accidentellement lors d’un accident de chasse et Riccardo se retrouve propulsé sur le devant de la scène, devenant président du Groupe Erg à 27 ans. Durant quarante ans, il va rester à la tête du groupe et faire passer la Société Erg dans une nouvelle ère, celle-ci devenant la plus importante du pays dans le secteur pétrolier grâce à de nombreux investissements audacieux et des vraies qualités d’homme d’affaires intransigeant. En 2003, il décide de passer la main et de céder la place à son fils…Edoardo. Par ailleurs, entre 1983 et 1986 puis de 1998 à 2000, Riccardo aura présidé l’Association des Industriels de Gênes.

Riccardo Garrone dans son rôle de Président de la Erg et des Industriels de Gênes

Le lien avec le Calcio et la Sampdoria ? Riccardo Garrone, dans son envie de faire grandir le Groupe Erg, cherche à mettre celui-ci en avant. Pour cela, rien de mieux que de devenir le sponsor d’une équipe de football. Cela tombe bien puisque l’équipe de sa ville, celle que sa famille supportait lorsqu’il était enfant, la Sampdoria, est entre les mains d’un autre pétrolier, Paolo Mantovani, et est en plein renouveau, pleine d’ambition. ERG devient alors sponsor maillot du club blucerchiato…trois lettres qui resteront sur la tunique génoise de 1988 à 1995 puis de 2002 à 2011. Désormais, le groupe Erg sponsorise la Sampdoria dans ses infrastructures et également dans le domaine des jeunes. ERG est désormais complètement associé à la Sampdoria. Et surtout, ERG sera associé à jamais aux lettres de noblesse du club blucerchiato : finales européennes, finales de Coppa Italia et le mythique Scudetto 1991. Riccardo Garrone n’est alors que le sponsor maillot de la Sampdoria mais il est bien président, comme le disait ces derniers jours Roberto Mancini, plus grand joueur de l’Histoire du club.

Paolo Mantovani président, Riccardo Garrone sponsor officiel...la doublette Mancini/Vialli et le "maillot Erg"...


En 1993, son ami, Paolo Mantovani, décède, la Samp père son ‘’Papa’’, cet homme qui avait su faire du club une grande formation du foot européen. Mais qui en plus des résultats sportifs, avait su mettre en avant une éthique, un respect des adversaires, du sport, la défense de certaines valeurs. Quelques saisons plus tard, le fils Mantovani, très mauvais gestionnaire, conduit la Samp dans le mur, celle-ci reléguée en Serie B en mai 1999, ne réussit pas à sortir du gouffre qui semble sans cesse plus profond, l’équipe passant tout près de la Serie C1 et connaissant de gros soucis financiers. Riccardo Garrone décide alors de sauver le club blucerchiato du dépôt de bilan durant la saison 2001/02. Il annonce dans un premier temps son intention de prendre les choses en main pour réussir à vendre la Samp à un groupe solide. Les mois passent, la presse annonce toujours une ‘’vente imminente’’, mais aucune vente ne se profile à l’horizon. Mais Garrone finit par tenir sa promesse, le 15 janvier 2002 la Samp n’appartient plus à Mantovani et est vendue pour 94.01% des actions à la Weissberg, société luxembourgeoise créée deux jours auparavant, tandis que les actions restantes sont vendues à une corde d’entrepreneurs génois. En réalité le propriétaire s’avère être Riccardo Garrone lui-même. On notera sa première sortie médiatique, quelques mois avant le rachat de la Samp, lorsqu’il avait déclaré en juillet 2001 : « Je me suis beaucoup investi afin de permettre à la Samp de pouvoir participer au championnat de Serie B, mais à partir de septembre il faudra travailler à la fusion avec le Genoa, même si je sais que l’idée ne plait pas aux tifosi ». Une déclaration qui provoqua la colère des tifosi des deux camps, aucun ne souhaitant une fusion avec l’autre, ce qui est fort compréhensible. Devenu président exécutif du club, il prépare avec l’aide de Giuseppe Marotta, nouveau directeur général, le plan de relance de la Samp. Lors de sa première saison complète, il investit douze millions d’euros et peut fêter la promotion en Serie A en mai 2003.

Janvier 2002, Garrone s'offre la Sampdoria. Novellino, le premier entraineur...et la remontée en Serie A dés sa première saison à la tête du club

 

Dés lors, son objectif sera de faire de la Sampdoria un club modèle, aussi bien par le fair play et le respect de l’héritage laissé par Paolo Mantovani mais également financièrement viable, dépensant uniquement l’argent à disposition sans effectuer d’investissements déraisonnables. Son autre plan est de faire du club blucerchiato un des meilleurs viviers d’Italie, raison pour laquelle le club a énormément investi dans son centre de formation pour la première fois de son Histoire et en a récolté les fruits lorsqu’il a remporté le Scudetto Primavera lors de la saison 2007/08. L’équipe fanion, elle, se qualifiera régulièrement en Coupe d’Europe, atteignant même la quatrième place du championnat 2009/2010, en développant un jeu fort agréable autour de la doublette Cassano/Pazzini. Alors à l’apogée de son histoire personnelle avec la Samp, Riccardo Garrone va connaître un vrai crève-cœur en octobre 2010 lorsqu’une violente dispute éclate entre lui et Antonio Cassano, tête brûlée du foot italien qu’il considérait comme un fils. Garrone, qui avait remis au goût du jour les valeurs morales, de respect depuis son arrivée au club, un ‘’style Sampdoria’’, ne ferme pas les yeux et se débarrasse de son joueur au mercato hivernal après l’avoir exclu de l’équipe pro durant des mois. En fin de saison, le club est relégué en Serie B, une vrai coup de poignard pour le Président qui, à la même période, apprend qu’il est atteint d’une tumeur au foi. Au terme de cette terrible saison 2010/2011 (également une élimination dans les dernières secondes du tour préliminaire de la Champions League), il se met en retrait du club au profit de son fils, Edoardo, restant cependant président. Il continuera à se rendre de temps en temps au stade mais, affaibli, il devra céder face à la maladie le 21/01/2013. Un grand Président s'en va alors, l'hommage de l'Italie est unanime.

Mai 2010: La Samp finit 4ème, Riccardo Garrone vit sa plus belle saison, les Cassano/Pazzini/Palombo sont les éléments moteurs de cette équipe


Une semaine est passée depuis l’annonce…et l’incrédulité des premières minutes a laissé place à une grande tristesse. De lundi à mercredi, tous les amoureux de la Sampdoria auront été KO, se rendant peut-être compte de tout ce que Riccardo Garrone avait fait pour le club, un club qui n’existerait peut-être plus sans lui. Un vide immense, une présence que l'on sous-estime lorsque tout va bien. La Sampdoria a perdu quelqu'un d'immense, qui rejoint d'ores et déjà Paolo Mantovani au panthéon des légendes blucerchiate.

Riccardo Garrone, trait d'union entre la Samp d'aujourd'hui et celle de Mantovani, gardien des valeurs du club


Défenseur du ‘’Style Sampdoria’’, Riccardo Garrone nous a quitté un soir de janvier 2013. Quelques jours plus tard, ses jeunes pousses blucerchiate lui rendaient le plus beau des hommages en l’emportant 6-0 face à Pescara, avec cinq joueurs formés au club (six en intégrant Palombo, arrivé à 20 ans), le fruit de son long travail afin de faire de la Samp un club formateur de talents.


Ciao Presidente…GRAZIE !

 

 

Mise à jour le Jeudi, 08 Août 2013 17:52
 
Derniers résultats

30/10 - Verona - Sampdoria (20h45)
26/10 - Sampdoria - Atalanta 1-0
20/10 - Livorno - Sampdoria 1 - 2
06/10 - Sampdoria - Torino 2 - 2