Home Il était une fois...
Il était une fois…l’Andrea Doria Imprimer Envoyer
Lundi, 15 Octobre 2012 20:12

Il était une fois...L'Andrea Doria

 

Vous le savez certainement, mais l’Unione Calcio Sampdoria est le fruit de la fusion entre deux clubs génois : la Sampierdarenese et l’Andrea Doria. TifoSamp va vous présenter cette dernière en quelques lignes.

La ‘’Società Ginnastica Andrea Doria’’ est un club sportif fondé le 5 septembre 1895, dont le nom est en l’honneur du célèbre amiral génois, un des plus grands généraux et marins du XVIème siècle. Le football, créé une trentaine d’années plus tôt en Angleterre, arrive en Italie grâce à l’initiative de la Federazione Ginnastica Italiana, laquelle décide d’organiser des matches de football à titre promotionnel. En 1896, au cours d’un concours international de gymnastique qui a lieu à Trévise, est organisé un tournoi de football avec un titre national en jeu. La ‘’Società Udinese di Scherma & Ginnastica’’ l’emporte 2-0 face à la ‘’Società Ginnastica di Ferrara’’. Cependant, ce titre n’apparait pas au livre d’or du football italien.

Toujours est-il que la ‘’Società Ginnastica Andrea Doria’’, au départ uniquement consacrée à la gymnastique, ouvrit, comme dans la plupart des clubs, des sections d’autres sports. La section consacrée au football fut ouverte le 11 août 1900 à l’occasion du premier match de son histoire, à Novi Ligure. Le club doriano portait un maillot coupé verticalement, moitié blanc, moitié bleu foncé. Son premier match officiel dans un championnat organisé par la Fédération Italienne de Football eut lieu le 9 mars 1902, un derby face au Genoa et une défaite 3-1. Le club participa au championnat italien jusqu’à l’édition de 1927.

La plus vieille photo du club, datée de mai 1902

Durant ses années là, son plus grand joueur fut Francesco Calì. Ce dernier, après des expériences en Suisse, rejoint Gênes et le…Genoa en 1901. Le club rossoblù, champion en titre, est qualifié directement pour la finale du championnat national (c’est le règlement de l’époque) mais perd 3-0 face au Milan. L’année suivante, Francesco rejoint un autre club de la ville, l’Andrea Doria donc, avec lequel il restera jusqu’en 1912. Deux ans auparavant, à l’occasion du premier match de la Nazionale, Italie-France (remporté 6-2 par les Azzurri), Francesco devient le premier capitaine de l’Histoire de la Squadra Azzurra…qui évoluait alors en maillot blanc, le tissu bleu coûtant trop cher...

Francesco Calì à gauche et le quatrième debout en partant de la gauche sur la photo de l'équipe...

 

L'effectif de 1915

 

A cette époque, il y avait deux championnats de football : celui organisé par la fédération italienne de football, qui était peu important alors car peu d’équipes y prenaient part et celui organisé par la fédération de gymnastique nationale italienne, beaucoup plus réputé. L’Andrea Doria remporta d’ailleurs le championnat national de gymnastique à trois reprises, en 1910, 1912 et 1913. Cela lui valu la ‘’Coppa d’oro della Federazione Ginnastica Nazionale’’, don de Sa Majesté le Roi Vittorio Emanuele III. A cette époque là, les joueurs évoluaient sur le terrain de la ‘’Cajenna’’, qui se trouvait à côté du stade ‘’Via del Piano’’ du Genoa, ou encore, sous la Gradinata Nord de l’actuel stade Luigi Ferraris ! Ce stade ne comportait pas de tribunes et les tifosi se massaient au bord de la pelouse, mettant une pression hors norme sur les équipes adverses.

Un match à la "Cajenna" avec le public massé le long du terrain et un exemplaire de la Coppa d'Oro de la Fédération Italienne de Gymnastique

 

L'Andrea Doria en 1924/25

 

Un derby Andrea Doria - Genoa en 1926

Le 27 juillet 1927, le régime fasciste força le club à fusionner avec la Sampierdarenese afin de donner naissance au club appelé alors ‘’La Dominante’’. Un groupe de dissidents doriani redonnent naissance alors à l’Alessandro Volta, club ayant disparu quelques années auparavant, afin de ne pas accepter la fusion forcée. Au terme du championnat 1928/29, la Dominante est reléguée en Serie B et change encore de nom. En effet, elle fusionne avec un nouveau club, la Corniglianese, et prend le nom de "l’A.C. Liguria", de nouveau forcée par le régime fasciste, celui-ci ayant envie de faire un grand club à Gênes, digne de la ‘’Grande Genova’’ qu’ils mettent en place à l’époque. En 1931, après de nouvelles déconvenues sportive (relégation en Serie C) et financière (dépôt de bilan), le régime accepta que les clubs puissent reprendre leur chemin de façon ‘’individuelle’’. De plus, les tifosi des équipes fusionnées de force n’ont jamais adhéré à cette nouvelle formation qui leur était imposée par le régime

La Dominante à gauche, l'AC Liguria à droite

En 1931, l’Andrea Doria est donc aussitôt recréée à partir de la base mise en place par les dissidents de l’Alessandro Volta. Elle végètera dans les divisions inférieures du foot italien, n’allant jamais plus haut que la Serie C, jusqu’en 1939/40 où, reléguée en Prima Divisione Ligure (équivalent Serie D), elle décide de cesser son activité. Quatre années plus tard, en 1944, la Sezione Ginnastica Andrea Doria est fondée à nouveau et la fédération italienne de football l’autorisa à participer au championnat national du nord 1945/46, la saison 1945 étant annulée pour cause de Seconde Guerre Mondiale. Un geste de la Fédération Italienne de Football en mémoire de la fusion forcée de 1927 qui porta préjudice au club doriano.

Avant un derby perdu face à la Sampierdarenese en 1945/46...on reconnait Giuseppe Baldini en bas à droite

Au cours de cette saison 1945/46, l’Andrea Doria finit neuvième du classement final mais son avenir en Serie A n’est pas assuré. En effet, la fédération décide de changer la formule du championnat et de faire jouer une compétition unique à vingt clubs entre équipes du Nord et du Sud du pays. Le club doriano sera ainsi relégué en Serie B, comme l’a décidé la fédération, contrairement à la Sampierdarenese, pourtant dernière du championnat du Nord et en crise financière. De plus, trois clubs de la même ville en Serie A (Genoa/Sampierdarenese/Andrea Doria) pour un seul stade (le Luigi Ferraris) est tout sauf viable, les clubs s’en sont aperçus au cours de l’exercice 1945/46. L’Andrea Doria et la Sampierdarenese trouvent finalement un accord après diverses négociations et décident de fusionner : les deux clubs génois donnent naissance à l’Unione Calcio Sampdoria, nous sommes le 12 août 1946.

Durant les années cinquante, une nouvelle tentative de résurrection de l’Andrea Doria eut lieu mais, une fois de plus, le club dut se résoudre à mettre la clé sous la porte après quelques saisons, non sans avoir eu la satisfaction de voir l’un des siens, le gardien Franco Mencacci, être cédé à la Sampdoria en 1959. L’Andrea Doria ‘’calcio’’ ne vit désormais plus qu’à travers notre Magica Sampdoria ! A noter cependant qu'en 2007, en Suède, a été créé un club du nom d'Andrea Doria, avec un maillot avec les couleurs d'origine de la formation génoise. Si cela vous intéresse, vous pouvez toujours jeter un oeil au site officiel de cette formation.
 

DORIA DORIA DORIA DORIA!!!

Mise à jour le Jeudi, 08 Août 2013 17:48
 
Derniers résultats

30/10 - Verona - Sampdoria (20h45)
26/10 - Sampdoria - Atalanta 1-0
20/10 - Livorno - Sampdoria 1 - 2
06/10 - Sampdoria - Torino 2 - 2