Home Il était une fois...
Il était une fois…Adriano ‘’Nano’’ Bassetto Imprimer Envoyer
Lundi, 08 Octobre 2012 20:12

Il était une fois…Adriano ‘’Nano’’ Bassetto

1946-1953 : 196 matches / 92 buts 


Adriano ''Nano'' Bassetto, le premier buteur de l'Histoire de la Sampdoria

Adriano Bassetto (né le 08/09/1925 à Vicence, décédé le 12/10/1999 à Gênes), appelé ‘’Nano’’ Bassetto, était un footballeur italien évoluant au de demi-aile/milieu offensif gauche. Son nom est associé à jamais à l’Histoire de la Sampdoria (et à celle de l’Atalanta) et le duo offensif qu’il formait avec Giuseppe ‘’Pinella’’ Baldini, restera également à jamais dans les livres d’Histoire du Calcio, eux que l’on surnommait ‘’I gemelli del gol’’. Son intelligence de jeu, sa facilité technique et son tir à mi-distance lui auront permis de marquer un grand nombre de buts. Son seul défaut dans le jeu, s’il fallait en trouver un, est qu’il avait tendance à ne pas lâcher le ballon et à parfois vouloir trop en faire en cherchant à tout faire tout seul. Ses coéquipiers ne lui en tenaient cependant pas rigueur devant son efficacité redoutable.


"Nano" Bassetto, un véritable renard des surfaces !

Contrairement aux joueurs de son époque, il ne court pas sur tout le terrain, se contentant uniquement des actions offensives, conservant ainsi une lucidité largement optimale afin de se montrer décisif devant les buts adverses. Lorsque le ballon est dans ses pieds, les tifosi espèrent l’exploit et tout le monde, équipiers et adversaires compris, sait que quelque chose peut se passer à tout moment. Son tir, pas spécialement puissant, était par contre d'une précision redoutable et le fait qu'il était aussi bon du pied droit que du pied gauche lui permettait de faire la différence très souvent.


La fusion entre l'Andrea Doria et la Sampierdarenese vient d'être effectuée, la Sampdoria est née !
A gauche, aux côtés de Fabbri,Baldini, Fiorini et Frugali. Sur la droite avec Baldini, Fabbri, Frugali, Fattori, Bonetti et Lusetti

 

Après des débuts à Siena, en Serie B, club dont il défendra les couleurs durant deux saisons entre 1941 et 1943, Bassetto rejoint le club de sa ville natale, Vicenza, en 1944. Il dispute alors deux championnats de transition, ceux disputés durant la Seconde Guerre Mondiale. Vicenza (11ème) obtient le maintien mais il décide de quitter son équipe afin de rejoindre l’Andrea Doria (10ème) afin de former une ligne offensive intéressante avec le prolifique Giuseppe Baldini qui vient de terminer second meilleur buteur du championnat du Nord. Dans les jours qui suivent sa signature, l’Andrea Doria fusionne avec la Sampierdarenese, sous peine de ne pouvoir participer au nouveau championnat de Serie A qui regroupera clubs du Nord et du Sud de l’Italie. La nouvelle équipe formée par cette fusion se nomme l’Unione Calcio Sampdoria, nous sommes en août 1946.

 


Sur la gauche sur la première photo, la première partie officielle de l'Histoire de la Sampdoria face à l'AS Roma en 1946.
Malgré la défaite, il inscrira à cette occasion le premier but de l'Histoire blucerchiata (1-3).

 


Un buteur hors-pair et complet 

 

Adriano Bassetto va entrer de plain-pied dans l’Histoire Blucerchiata le 22 septembre 1946 : en effet, ‘’Nano’’ va inscrire à la 68ème minute le premier but de l’Histoire du club malgré une défaite finale (3-1). Il restera à Gênes jusqu’à la fin de la saison 1952/53 lorsqu’il s’en ira rejoindre l’Atalanta. Au cours de ces sept saisons passées à Gênes, Bassetto fera partie de la légendaire ligne d’attaque doriana appelée ‘’l’attacco atomico’’ et formera un duo en or avec Giuseppe Baldini, ‘’I gemelli del gol’’. Il inscrira quatre-vingt treize buts pour la Samp, restant de très nombreuses années le meilleur buteur du club. Il faudra en effet attendra la saison 1993/94 pour qu’un certain Roberto Mancini s’empare de la tête de ce classement.


Du droit comme du gauche, Bassetto était une machine à marquer !

Aujourd’hui encore, ‘’Nano’’ Bassetto figure en quatrième position des attaquants les plus prolifiques de toute l’Histoire blucerchiata (derrière Mancini, Vialli, Flachi et devant son acolyte Baldini). Une anecdote de son passage à Gênes? En novembre 1949, il inscrit quatre buts à Palermo et reçoit une lettre au cours des jours suivant la rencontre: ''Ne te fais plus jamais voir à Palerme''. La menace qui semblait être une mauvaise blague fut prise très aux sérieux par la Police. C'est donc par ''bonheur'' que Bassetto manqua le match retour, pour une blessure "providentielle"...


Avec Giuseppe Baldini, à droite, ils forment ''i Gemelli del gol''. En tant qu'attaquant efficace, il a le droit au traitement "privilégié" des défenseurs adverses...

 


Bassetto fait régulièrement la Une des journaux. Au centre, fêtant un succès 5-1 sur le Genoa en 1948.

 

Durant l’été 1953, Bassetto est cédé à l’Atalanta dans le transfert portant le prometteur Ennio Testa à la Samp. Ce dernier ne confirmera d’ailleurs jamais les espoirs placés en lui après sa superbe saison 1951/52 sous les couleurs de la Pro Lissone (26 buts dans l’équivalent de la Lega Pro Prima Divisone actuelle). ‘’Nano’’ Bassetto, donc, prit la route de Bergame où il restera durant quatre saisons, le temps de marquer 56 buts en 125 rencontres de Serie A. Là encore, Bassetto est resté dans l’histoire du club bergamasque pendant de très nombreuses années…son record de buts en Serie A n’ayant été effacé qu’en 2008 par l’ex-doriano Cristiano Doni. Nul doute que son départ de la Samp en échange de Testa aura été une grosse erreur de la part des dirigeants blucerchiati, Bassetto démontrant qu'il n'était pas fini et qu'il demeurait une machine à scorer. Meilleur buteur nerazzurro durant trois de ses quatre saisons lombardes, il quitte pourtant le club durant l’été 1957, à trente-deux ans, et retourne dans le club de sa ville, alors appelé ‘’Lanerossi Vicenza’’, pour une seule saison.


Avec l'Atalanta où il marquera également l'Histoire de cette équipe.
Au centre, buteur sur penalty face à la Sampdoria...

 


Avec Lanerossi Vicenza et la Lucchese

Durant l’été, il rejoint la Lucchese, en Serie C (Lega Pro Prima Divisone) et y évoluera durant quatre saisons, dont la dernière en Serie B grâce à la promotion conquise l’année précédente grâce à leur victoire finale dans le Groupe B de la Serie C. Vingt-huit buts en cent rencontres sous le maillot rossonero du club toscan. Il rejoint alors Cesena, en Serie C, au cours de l’été 1962. Deux rencontres disputées sous le maillot bianconero et il sera temps pour lui de raccrocher les crampons à trente-huit ans.


Buteur même sur coup-franc contre Napoli (photo de droite), du temps de la Sampdoria.

Aujourd’hui encore, Adriano fait partie des grands buteurs de la Serie A aves ses 149 buts inscrits entre la Sampdoria et l’Atalanta. Un total qui pourrait être supérieur encore si on ajoutait ceux réalisés durant le championnat 1945/46 et qui ne sont pas comptabilisés du fait de la Seconde Guerre Mondiale. Un total impressionnant si nous considérons que ''Nano'' n'était pas un avant-centre pur comme la plupart des grands buteurs de sa génération.


Bassetto et la Nazionale, une relation difficile, étant peu - pas - considéré.
Un entraînement avec les azzurri du temps de la Samp, trois sélections lors de ses années à l'Atalanta.

 

Hormis une carrière d’entraineur qui aura pris fin aussi vite qu’elle avait débutée (un essai comme entraineur adjoint à la Samp dans les années 60 puis comme entraineur principal à l’Entella Chiavari en Serie D en 1975/76), le seul regret concernant sa carrière, sera la non reconnaissance des sélectionneurs italiens à son encontre. Il attendra en effet de briller sous les couleurs nerazzurre de l’Atalanta pour avoir sa chance en Nazonale, pour un Italie-Argentine remporté 2-0 en décembre 1954. Certains disent encore aujourd’hui que sa trop grande sensibilité et sa propension à stresser à l’approche des grands matches l’ont privé d’une carrière internationale digne de son talent.


Une image coutumières des portiers en perdition face à Adriano Bassetto !
 

 

Ciao "Nano" !

Mise à jour le Mercredi, 07 Février 2018 18:08
 
Derniers résultats

30/10 - Verona - Sampdoria (20h45)
26/10 - Sampdoria - Atalanta 1-0
20/10 - Livorno - Sampdoria 1 - 2
06/10 - Sampdoria - Torino 2 - 2