Home Dernières news Mercato Sampdoria : Premier bilan
Mercato Sampdoria : Premier bilan Imprimer Envoyer
Samedi, 01 Septembre 2012 00:54

Le mercato italien s’est achevé en début de soirée. Une dernière journée de négociations avant de mettre fin à cette période que la plupart des fans de foot adore – ou pas –, celles des rumeurs quotidiennes, plus improbables ou fascinantes les unes que les autres. Pour la Sampdoria, ce mercato était important, la remontée en Serie A étant synonyme de « refondation » de l’équipe, l’effectif de l’an dernier étant bien trop limité afin de bien figurer parmi l’élite du Calcio.

Dans un premier temps, Pasquale Sensibile a décidé de ne pas conserver certains joueurs seulement prêtés l’an dernier : Pasquale Foggia, Graziano Pellè & Andrea Rispoli, pourtant des éléments qui ont eu leur importance à des moments clés de la saison (particulièrement Rispoli, titulaire tout au long de la saison), sont renvoyés dans leur club sans exercer les options d’achat que la Samp possédait. Dans le même temps, il est décidé de lever les options d’achat d’Eder et de Renan. Arrive alors LE moment le plus dur de ce début de mercato pour les tifosi, un vrai dilemme, lorsque l’on comprend que Beppe Iachini, le véritable artisan de la remontée en Serie A, ne sera pas conservé. Après des semaines d’attente, Pasquale Sensibile nomme Ciro Ferrara à la tête de l’équipe professionnelle, lequel est accompagné d’Angelo Peruzzi et Antonio Chimenti, ses anciens partenaires du temps de la Juventus.

Le club blucerchiato se doit de renforcer son effectif, le premier élément « renommé » à débarquer sera l’argentin Maxi Lopez, non conservé par le Milan et qui appartient toujours à Catania (le joueur est prêté avec option d’achat). La tâche qui lui incombe ne sera pas aisée, relancer sa carrière d’un point de vue personnel, mais aussi faire oublier le fantôme de Giampaolo Pazzini, encore bien trop présent dans l’imagination de certains tifosi. Le second joueur majeur à rejoindre Gênes, à la surprise générale, est Lorenzo De Silvestri, lequel sort de deux saisons difficiles. Il rejoint la Samp en prêt avec option d’achat également. Doté d’un fort gros potentiel, il se devra de réussir sa saison s’il souhaite relancer sa carrière ; l’air de la Gênes Blucerchiata a souvent fait des miracles ces dernières années sur les joueurs en provenance de Florence…sera-t-il lui aussi un futur « crack » de la Serie A ? Toujours est-il que sa place n’est pas assurée comme l’a démontrée la titularisation plus que surprise du latéral suisse Gaetano Berardi face à l’AC Milan lors de la première journée.

Durant des semaines, les rumeurs iront bon train concernant Fernando Tissone et Andrea Poli, ce dernier débutant même la saison dans le groupe des exclus. En effet, face à un effectif professionnel bien trop grand, le club décide d’écarter certains joueurs en ne les convoquant pas pour les stages d’avant saison. Parmi cette liste, on retrouve des joueurs tels que Massimo Maccarone, Andrea Poli, Franco Semioli, Marco Padalino, Marco Sammarco, Federico Piovaccari, Cristian Bertani, Bruno Fornaroli et surtout Angelo Palombo lequel, malgré son passé en blucerchiato est écarté sans concession. On notera le manque de tact de Pasquale Sensibile à son sujet sans oublier de signaler des messages de plus en plus insultant à son égard au fil du mercato sur les forums internet…une vraie honte.

Au fil des semaines, les dirigeants blucerchiati réussissent à caser des joueurs, Sammarco à Spezia, Piovaccari à Novara, Fornaroli à Boston River. Concernant Bertani, le scandale du Calcioscommesse le voit être suspendu pour trois ans et demi pour des agissements effectués lorsqu’il évoluait à Novara. La Sampdoria ne sort cependant pas indemne du scandale, Stefano Guberti, son ancien joueur actuellement au Torino, étant suspecté d’avoir arrangé un Bari-Sampdoria d’avril 2011. Préférant éviter toute sanction trop dure au terme d’un procès, les dirigeants blucerchiati acceptent une sanction d’un point sans même chercher à se défendre.

Ce contretemps n’entrave en rien l’ambition des dirigeants génois : au cours des jours suivants, ils font signer (en prêt avec option d’achat en provenance du Deportivo Maldonado) l’international paraguayen Marcelo Estigarribia afin d’évoluer ailier dans le 4-3-3 sampdoriano, schéma de jeu choisi par Ciro Ferrara. Arrive ensuite le gardien Tommaso Berni, libre de tout contrat, ce dernier évoluant en tant que gardien n°2, du moins le temps qu’Angelo Da Costa purge sa suspension de trois mois dans le cadre du Calcioscommesse (pour son implication du temps où il évoluait à Ancona).
Au cours des derniers jours du mercato, la Sampdoria continuera de réduire son effectif : Vincenzo Fiorillo prêté à Livorno, Daniele Padelli cédé à l’Udinese, Fabrizio Cacciatore prêté à l’Hellas Verona, Massimo Volta prêté à Levante ou encore Massimo Maccarone prêté à Empoli. Mais surtout, au cours de la dernière semaine, les blucerchiati font signer, libres de tout contrat, deux joueurs expérimentés qui devraient considérablement renforcer l’effectif. C’est tout d’abord le latéral gauche Simon Poulsen, international danois, qui rejoint le promu en Serie A. Et enfin, après des semaines à se faire courtiser, c’est Enzo Maresca qui quitte Malaga, qualifié en Champions League, pour signer à la Samp, signant ainsi son retour en Italie tout en devenant, au passage, le seul trentenaire de l’effectif, avec 32 ans (Paolo Castellini et ses 33 ans mis à part, ce dernier étant appelé à passer son temps en tribunes).

Là est l’élément qui frappe le plus lorsque l’on regarde l’effectif de la Sampdoria : une équipe jeune et inexpérimentée (24 ans et demi et 36 matches de moyenne pour les joueurs alignés face au Milan). Comme l’a si bien dit Enzo Maresca lors de son arrivée, ce qui surprend, c’est de voir autant de jeunes dans un effectif, entourés de quelques joueurs plus expérimentés. Nous reste à espérer que cette inexpérience ne posera pas problème au fil de la saison et qu’ils sauront saisir la chance qui leur est offerte. Autant le fait d’avoir un effectif jeune est quelque chose qui plait aux tifosi (et aux dirigeants…la masse salariale étant moins élevée…), autant on ne peut s’empêcher de penser que tout n’a pas été bien fait durant ce mercato. Pour un effectif supposé évoluer une saison entière en 4-3-3, il manque clairement au minimum un ailier. Gare aux blessures et suspensions concernant Eder et Marcelo Estigarribia. C’est le seul point noir de l’effectif, les autres postes étant doublés.

Enfin, un mot sur les « bannis ». Ecartés de toute l’avant saison, s’entrainant à part à Bogliasco, ils seront réintégrés aux entrainements dés lundi (sauf s’ils trouvent un club d’ici là, le mercato n’étant pas fini dans tous les pays). Malheureusement, réintégrés ou non, Pasquale Sensibile a, à de nombreuses reprises, affirmé que ces joueurs là ne seraient jamais convoqués pour les matches et que Ciro Ferrara ne compterait pas sur eux. Ne serait-il pas dommage de se priver d’un Marco Padalino ou d’un Franco Semioli, deux joueurs offensifs qui pourraient s’avérer précieux si Eder ou Estigarribia venaient à manquer ? Quant à Angelo Palombo, que dire si ce n’est que cette situation est triste. Pour de nombreux « tifosi du net », ce joueur ne mérite plus aucune considération, ne pense qu’à l’argent et ne mérite que de moisir en tribunes. Peut-être faudrait-il chercher à comprendre ses refus multiples face aux offres qu’il a reçues (parfois même plus intéressantes financièrement qu’à Gênes). Pourquoi Angelo Palombo, dix ans de bons et loyaux services pour la Sampdoria, subit-il un tel traitement à l’intérieur et à l’extérieur du club alors qu’un joueur comme Fernando Tissone, par exemple, qui a quitté la Samp l’été dernier car il ne voulait pas jouer en Serie B et qui revient cette saison, l’air de rien, maintenant qu’elle est « tornata A casa », ne pose lui pas problème ? Pour ‘’il Gladiatore blucerchiato’’, ce désamour provient certainement de la jalousie qui entoure les salaires mirobolants offerts aux sportifs. L’homme Palombo a certainement été blessé par les conférences de presse successives de Pasquale Sensibile et il est évident qu’il n’a rien fait pour simplifier la tâche du dirigeant blucerchiato. Pourtant, serait-ce si stupide de lui laisser l’opportunité de se battre loyalement afin de retrouver une place dans l’équipe blucerchiata, au moins sur le banc ? Financièrement, de plus, payer des joueurs afin de rester en tribunes sans même vouloir les considérer, cela est se tirer une balle dans le pied.

Signalons également le partenariat mis en place avec l’équipe de Portogruaro (club évoluant en Lega Pro Prima Divisione). Cela permet à la Sampdoria d’envoyer en prêt de très nombreux jeunes dans ce club en espérant les voir obtenir un temps de jeu bien plus considérable qu’ailleurs. Voici la liste des joueurs prêtés à ce club cet été : Tozzo, Patacchiola, Blondett, Martinelli, Zampano, Magrassi, Sampietro, Beretta et Corazza.

Voilà, le mercato s’achève ainsi, un premier bilan était nécessaire. Le second bilan, c’est le verdict du terrain qui le donnera, nous verrons alors s’il faut corriger l’effectif l’hiver prochain ou si, au contraire, les résultats donnent raison à Pasquale Sensibile et Edoardo Garrone. Le dernier bilan, enfin, interviendra l’an prochain. Si le maintien est acquis, et que les performances individuelles ont été au rendez-vous, il y aura quelques options d’achat à lever (Lorenzo De Silvestri, Maxi Lopez, Marcelo Estigarribia) et dans le même temps, il faudra continuer à renforcer l’équipe, nous verrons alors ce qu’il en est de l’investissement réel de la famille Garrone pour la Sampdoria.

 

Effectif 2012/13

Gardiens: Tommaso Berni 32, Angelo Da Costa 1, Sergio Romero 22, Wladimiro Falcone 95

Défenseurs: Gaetano Berardi 13, Paolo Castellini 7, Andrea Costa 3, Lorenzo De Silvestri 19, Daniele Gastaldello 28 (cap), Zsolt Lazcko 18, Shkodran Mustafi 8, Simon Poulsen 15, Jonathan Rossini 35

Milieux de terrain: Nenad Kristicic 25, Enzo Maresca 6, Gianni Munari 11, Pedro Obiang 14, Andrea Poli 16, Renan 5, Roberto Soriano 21, Fernando Tissone 12

Attaquants: Juan Antonio 29, Eder 23, Marcelo Estigarribia 2, Mauro Icardi 98, Maxi Lopez 10, Nicola Pozzi 9.

Entraîneur: Ciro Ferrara.

Joueurs ‘’écartés’’: Marco Padalino, Franco Semioli, Salvatore Foti & Angelo Palombo.

(En bleu, les nouvelles recrues. En bleu et italique, les joueurs étant en prêts avec option d’achat. En vert, les joueurs de retour de prêts).
 

Mise à jour le Samedi, 01 Septembre 2012 13:00
 
Derniers résultats

30/10 - Verona - Sampdoria (20h45)
26/10 - Sampdoria - Atalanta 1-0
20/10 - Livorno - Sampdoria 1 - 2
06/10 - Sampdoria - Torino 2 - 2