Home
Il était une fois...Mario Sabbatella...et le derby du 22/04/1951 Imprimer Envoyer
Jeudi, 22 Août 2013 13:41

Il était une fois…Mario Sabbatella
& le Derby du 22/04/1951

1949-1954 : 108 matches / 19 buts

 

Mario Sabbatella (né à Buenos Aires le 05/04/1926 et décédé à Gênes le 29/04/2012) était un footballeur argentin évoluant au poste d’ailier gauche.

Ailier technique, Sabbatella a été recruté par la Sampdoria durant l’été 1949, en provenance de River Plate, son club formateur, son avenir étant bouché par l’éclosion de joueurs tels qu’Alfredo Di Stefano et ceux composant la ‘’máquina’’ par exemple. Il est le prototype du joueur argentin de l’époque (et, serait-on tenté de dire, des joueurs sud-américains actuels) : joueur à la technique au-dessus de la moyenne, capable de se montrer insaisissable, un excellent dribbleur, qui pouvait mettre en pièces n’importe quelle défense s’il était dans une bonne journée mais également un véritable poids pour son équipe s’il était au contraire dans un mauvais jour. En effet, même dans les mauvaises journées, tellement sûr de son talent, Sabbatella, comme tant d’autres, se sentait tellement supérieur aux autres qu’il avait tendance à vouloir trop en faire, jouant l’exploit individuel sans chercher à apporter une quelconque aide à ses équipiers, le type de joueur qui avait fait de l’irrégularité son credo.

A droite, en maillot blanc, lors d'un Samp-Spal en 1952

Il tiendra plus ou moins bien son rôle d’ailier durant ses trois premières saisons à Gênes : il prend du plaisir à se jouer de son adversaire direct sur le côté, le provoquant sans-cesse en un contre un, et ses centres à répétition seront autant d’offrandes aux attaquants pour marquer des buts importants pour le club. Seul péché mignon, et non des moindres, sa tendance à trop porter le ballon et à ralentir le jeu, celui-ci étant, de plus, plutôt lent…quand il daignait courir ! Après trois saisons correctes, Mario disparait de la circulation – plus ou moins – et ne participe qu’à dix-sept rencontres en deux saisons, deux exercices où son empreinte sur le jeu de la Samp est proche du néant, il est alors temps pour lui de changer d’air. Durant l’été 1954, il rejoint la Triestina, club avec lequel il se relance quelque peu, l’occasion pour lui de briguer un dernier bon contrat du côté de l’Atalanta un an plus tard. Mais à Bergame, ses défauts - son jeu trop individuel et sa façon de trop porter le ballon qui conduisent souvent à une qualité de jeu irrégulière de sa part - ne lui seront pas pardonnés. Il est alors temps pour lui de raccrocher les crampons et de retourner vivre à Gênes, où il s’est éteint en 2012, à tout juste quatre-vingt –six ans.

Sabbatella prend le dessus dans les airs lors d'un Torino-Samp de 1952/53

 

 

Des actions où l'on peut apercevoir Sabbatella...

Mais si Mario Sabbatella est un joueur resté dans l’Histoire de la Sampdoria, si Mario Sabbatella est aujourd’hui évoqué sur Tifosamp, il le doit surtout au but qu’il réalisa lors du derby della Lanterna du 22 avril 1951, lorsqu’en fin de match, il inscrivit le but de la victoire (3-2), un but qui envoyait de manière quasi-certaine les grifoni du Genoa en Serie B.

 

 Retour ainsi dans les grandes lignes sur ce dixième ‘’derby della Lanterna’’ :

La présentation des vingt-deux acteurs avant de lancer ce dixième derby entre les deux équipes


La Sampdoria se présente à la rencontre dans une certaine tranquilité, si son classement n’est pas extraordinaire, le maintien devrait logiquement être au rendez-vous alors que le Genoa est lui en pleine lutte pour sa survie en Serie A et est à la recherche de points utiles pour son opération ‘’sauvetage’’.
Le début de match est à l’avantage des blucerchiati qui mènent déjà de deux buts avant même les vingt premières minutes de jeu : l’ex-rossoblù Bergamo a ouvert le score à la 6ème sur un coup franc direct à l’entrée de la surface de réparation consécutif à une faute de Tortarolo sur Bassetto, et ce même Bassetto a doublé la mise à la 17ème en se jouant de la défense adverse pour se présenter seul face à Bonetti et le battre d’un bel extérieur du pied. Alors qu’on s’achemine sur ce score à la mi-temps, les genonani réduisent le score dans les arrêts de jeu par De Prati qui n’a plus qu’à pousser au fond des filets un centre mal évalué par la défense doriana.

En seconde période, Giuseppe Baldini, qui a signé au Genoa l’été précédent en compagnie de Pietro Bonetti, se fait expulser pour une faute intentionnelle sur son ami Luigi Bertani, capitaine blucerchiato et ancien équipier de ‘’Pinella’’. Malgré l’infériorité numérique, les rossoblù poussent et dominent outrageusement le jeu et pourraient même se voir attribuer un penalty pour un contact de Graton sur Nilsson. C’est donc logiquement qu’ils parviennent à égaliser à huit minutes du terme de la rencontre par l’intermédiaire de Mellberg, de la tête, sur un centre venu de la droite. Dans les tribunes, les tifosi grifoni se font entendre au contraire des blucerchiati qui semblent vivre un vrai cauchemar après un début de match idyllique. En cinq minutes, les émotions, sentiments et sensations vont changer de camp de manière inattendue…

A force de pousser, le Genoa finir par égaliser par Mellberg à la 82ème minute

Il reste trois minutes à jouer lorsque l’ailier argentin de la Sampdoria, Mario Sabbatella, entre sans le savoir alors, dans l’Histoire du club blucerchiato et du derby de Gênes par la même occasion. A l’entrée de la surface, sur une passe de Parodi, il envoie une reprise du gauche tendue qui bat Bonetti à ras le sol et inscrit le but du 3-2. La Gradinata Sud est en fête, la Nord en pleurs, le Genoa est en effet de manière quasi certaine relégué en Serie B. Sabbatella commenta ainsi son but : ‘’J’allais perdre le ballon, j’ai alors allongé la jambe et frappé en fermant les yeux. Je les ai rouverts en entendant les cris de la foule’’. Un but qui changea le destin du joueur, à jamais associé à l’histoire du club, un but qui le fit être détesté par une partie de la ville et vénéré par l’autre. Bien entendu, au terme de la rencontre, les responsables de la défaite rossoblù furent tout trouvés : Giuseppe Baldini et Pietro Bonetti, les deux ex-blucerchiati ! (article de la presse le surlendemain). Enfin, pour certains, Sabbatella est un personnage à part dans l’univers de la Sampdoria et son but a une saveur particulière. Il est une sorte de mythe fondateur. Il appartient à une mythologie, celle de la Sampdoria des premières années d’existence, une Sampdoria qui entre en scène en renversant les hiérarchies existantes. Sabbatella a contribué à construire cette idée d’une Sampdoria contre-pouvoir de l’autorité rossoblù faisant alors la loi à Gênes. Désormais la Sampdoria a une histoire forte, bien à elle, mais à cette époque, elle était toute jeune, elle était le fruit de deux réalités plus modestes telles que l’Andrea Doria et la Sampierdarenese. Ce but de Sabbatella, avec le maillot blucerchiato sur le dos, qui envoie les rossoblù du Genoa en Serie B, c’est un évènement forcément symbolique dans l’histoire de la Sampdoria.

La mythique photo du non moins mythique but de Sabbatella...même si ce dernier dira des décennies plus tars que son but, il l'avait inscrit sous la Gradinata Sud...visible en fond! Qui croire?


 
 Il manque - comme par hasard - le but vainqueur sur le résumé du match tel qu'il a été diffusé à l'époque!

En fin de saison, la Samp finira douzième au classement avec la plus mauvaise défense de son histoire (76 buts concédés !), une saison décevante mais pleine de joie pour cette victoire dans le Derby qui précipita la chute des rossoblù à l’échelon inférieur, une relégation…pour deux petits points.

A noter qu’un an auparavant, lors d’un derby achevé sur le score de 1-1, Sabbatella avait déjà inscrit le but blucerchiato, égalisant après l’ouverture du score de Formentin. Cinq saisons à la Sampdoria pour cet ailier gauche argentin, cent-huit matches et dix-neuf buts inscrits en faveur des blucerchiati.
 

Sabbatella dans ses oeuvres face au Napoli et Palermo

Plus d'informations sur ce derby disponibles sur ce lien.

Mise à jour le Samedi, 31 Janvier 2015 22:00
 
Derniers résultats

30/10 - Verona - Sampdoria (20h45)
26/10 - Sampdoria - Atalanta 1-0
20/10 - Livorno - Sampdoria 1 - 2
06/10 - Sampdoria - Torino 2 - 2