Home
Il était une fois...Mario Tortul Imprimer Envoyer
Lundi, 01 Janvier 2018 16:08

Il était une fois...Mario Tortul

1953-1958 : 144 matches / 42 buts


Le Tortul sampdoriano encadrant le Tortul de la Triestina, de Padova et de la Nazionale


Initialement évoqué dans la catégorie des "centenaires 1946/56", nous avons tenté d'enrichir quelque peu sa fiche et de consacrer une page individuelle à ce joueur qui fait encore partie des vingt meilleurs buteurs de la Sampdoria aujourd'hui. Né le 25/02/1931 à San Canzian d'Isonzo, Mario se forme à Pieris des équipes débutantes jusqu'à l'équipe fanion où il est repéré par l'Arsenal Taranto (Serie C) qui le recrute en 1951 et auquel il restera lié durant deux années. Mario évolue tout d’abord en tant qu’attaquant (39 buts inscrits en deux saisons), devenant même meilleur buteur de Serie C 1952/53 (22 buts). 


On s'entraîne dur !
A droite, lors d'une remise de prix avec le Président Ravano et Farina, Bernasconi et Ronzon

Au terme de cette saison là, il rejoint durant l'été 1953 la Sampdoria et découvre la Serie A. Cependant, du fait de la présence de la ‘’bandiera’’ Giuseppe Baldini, il n’y a pas de place pour lui en tant qu’attaquant et il doit donc jouer milieu de terrain offensif. Il restera cinq saisons au sein du club blucerchiato, inscrivant 42 buts et se montrant décisif dans les résultats du club sur cette période là, jouant en soutien de Baldini puis de Firmani. Ses bonnes performances lui permettent même de jouer un match de la Nazionale en 1956 (Suisse-Italie 1-1 à Berne) après avoir été sélectionné à quatre reprises parmi la Nazionale Espoir lors de sa première saison à Gênes puis à quatre autres reprises parmi la Nazionale B les années suivantes. C'est un joueur apprécié des tifosi et de l'entraîneur, la presse également l'évoque de temps en temps.


Au centre, en compagnie de Conti, Mora, Firmani et Ronzon (Tortul est le deuxième en partant de la droite)

Durant l’été 1958, il est sacrifié pour pouvoir recruter l'espoir Aurelio Milani (44 matches/14 buts sous le maillot blucerchiato) entrant dans la transaction avec le promu de la Triestina. Une saison qui s’achève par une dernière place au classement et un retour immédiat en Serie B. Fortement voulu par l'entraîneur Nereo Rocco, il reste en Serie A en rejoignant Padova et y reste trois saisons jusqu’à la relégation du club en Serie B au terme du championnat 1961/62.


A gauche, Carlo Domenici, le conseiller du Président et l'un des membres fondateurs de la Sampdoria
Au centre, Mario Tortul du temps de la Triestina et de Padova

Mario finit sa carrière en Serie C en enchainant les clubs d’Anconitana durant deux saisons puis de la Ternana en 1964/65 en tant qu'entraîneur joueur avant de raccrocher définitivement les crampons à 34 ans. Il revient par la suite à Gênes pour entraîner des équipes de jeunes de la Sampdoria. Il a également entraîné quelques clubs en Serie D sans grand succès.


Un joueur complet, lutteur, buteur du coup franc, bon dans le jeu aérien, techniquement à l'aise

Tortul, resté très attaché aux couleurs blucerchiate, finira sa vie à Gênes, qu'il aimait tant. Il décède le 25/08/2008 et demanda à se faire enterrer avec un maillot de la Sampdoria sur le dos. Il repose aujourd'hui au cimetière de Staglieno à Gênes. Mario Tortul était l’oncle de Fabio Capello, étant le petit frère d’Evelina Tortul, la mère du célèbre entraîneur transalpin. Cette page, bien que moins remplie de textes qu'à l'accoutumée (faute de documents) se veut être un hommage à ce très bon ancien milieu offensif de l'Histoire de la Sampdoria à travers un certain nombre de photos.

Ciao Mario !
 

Mise à jour le Lundi, 01 Janvier 2018 17:41
 
Derniers résultats

30/10 - Verona - Sampdoria (20h45)
26/10 - Sampdoria - Atalanta 1-0
20/10 - Livorno - Sampdoria 1 - 2
06/10 - Sampdoria - Torino 2 - 2