Home
Le Weserstadion reste un tabou pour les italiens Imprimer Envoyer
Vendredi, 20 Août 2010 12:38

Mercredi 18 août – barrage aller Champions League – Werder Bremen – Sampdoria 3 – 1


Werder Bremen (4-3-1-2): Wiese; Fritz, Mertesacker, Prödl, Pasanen (30' sp Boesnich); Bargfrede, Frings, Borowski; Hunt (40' sp Marin); Pizarro, Hugo Almeida (43' sp Arnautovic); Sur le banc: 21 Mielitz, 32 Kroos, 19 Wagner, 20 Jensen; Entr: Thomas Schaaf.
Sampdoria (4-4-2): Curci; Volta, Gastaldello, Lucchini, Ziegler; Semioli (23' sp Stankevicius), Tissone (13' sp Poli), Palombo, Mannini (19' sp Guberti); Pazzini, Cassano; Sur le banc: 1 Da Costa, 4 Dessena, 9 Pozzi, Marilungo; Entr: Domenico Di Carlo.
Arbitre: Lannoy (FRA).
Buts: 5' sp Fritz, 21' sp Frings (penalty), 24' sp Pizarro, 45' sp Pazzini.
Note: Terrain en bonne condition. Temps additionnel: 1’ et 3’, Corners: 8-1 pour le Werder. Expulsé : 21’sp Lucchini pour double avertissement. Avertis : Volta, Ziegler, Fritz et Cassano; Spectateurs : 25.276.


Après dix huit ans, la Sampdoria est revenue disputer un match de la plus prestigieuse des compétitions européennes de football, la Champions League. Un match qui a été conditionné, comme se l’accorde toute la presse, par le manque d’expérience Internationale de l’équipe blucerchiata. A notre avis, ce match a été combattu à armes égales, mettant toutefois en évidence un résultat qui ne correspond pas à ce qui s’est vu sur le terrain.


Pour cet important match, l’entraîneur Di Carlo a aligné avec surprise le jeune défenseur Volta sur la face droite défensive. Au milieu il a préféré Mannini à Guberti et Tissone à Poli, tandis que sur le front opposé Schaaf, orphelin de Ozil, a modifié son module avec celui annoncé en 4-3-1-2 en alignant Hunt en retrait de Pizzarro et Almeida.

Dans les quinze premières minutes du match, c’est la Sampdoria qui a dicté le rythme du match, pressant la défense biancoverde et manquant de peu d’ouvrir la marque dés la 4ème minute avec une belle tête de Pazzini, bien servi par Palombo. Après dix minutes, l’attaquant toscano a ouvert la marque, récupérant un ballon centré par Semioli, mais l’arbitre l’a annulé pour cause de hors jeu millimétrique. Au fil des minutes, les allemands ont commencé à lentement prendre possession du terrain pour venir presser la défense blucerchiata, mais Curci est resté attentif repoussant les menaces de Hunt et Bargfrede, mais aussi la tête de Almeida à la 28’pp qui est venu effleurer la transversale.


En seconde période, pas de changement de part et d’autre. Les allemands ont continué à conserver le ballon, les blucerchiati prêts au contre. A la 6’sp, première véritable erreur défensive de la Sampdoria avec Tissone qui a malencontreusement servi l’adversaire, à la récupération Fritz a envoyé le ballon au fond des buts sans que Curci ne puisse intervenir. La Sampdoria tente alors de se rééquilibrer et à la 13’sp Cassano a servi Pazzini, mais l’attaquant blucerchiato n’a pas eu de chance voyant son tir s’échouer sur le poteau pour revenir dans les mains du gardien. L’entraîneur blucerchiato décide alors de faire entrer Poli et Guberti, mais à la 21’sp Lucchini a tenu le maillot de Prodl, pour l’arbitre français il s’agit du second avertissement et du penalty. Curci réussi à intercepter le tir de Frings mais le ballon est toutefois entré au fond des buts offrant ainsi le second but aux allemands.

Un désavantage dur pour les blucerchiati qui ont commencé à accuser le coup. La défense blucerchiata renforcée avec l’entrée de Stankevicius n’a pas eu le temps de s’organiser que le troisième but est arrivé par un triangle Pizzarro-Almeida qui a permis à l’attaquant chilien de marquer, complice une déviation de Stankevicius. Alors que tout semblait désormais fait, match et qualification pour le Werder, la Samp réduite à dix a continué à se battre et c’est à la fin du temps réglementaire que Pazzini a trouvé le but permettant de reprendre espoir, but marqué de la tête sur une belle ouverture de Stankevicius. Le Weser Stadion c’est une nouvelle fois confirmé comme un tabou pour les équipes italiennes.


Il faut désormais attendre la semaine prochaine le mardi 24 août pour en savoir plus de l’avenir de la Samp dans la plus prestigieuse des compétitions européennes. Avec certitude le stade devrait jouer assurément son douzième homme pour aider la Samp à obtenir une qualification, que beaucoup qualifient comme d’un rêve, mais qui objectivement est à la portée de cette équipe. Rien n’est impossible, il faut y croire ! Forza Ragazzi !!!

Mise à jour le Mardi, 28 Septembre 2010 20:16
 
Derniers résultats

30/10 - Verona - Sampdoria (20h45)
26/10 - Sampdoria - Atalanta 1-0
20/10 - Livorno - Sampdoria 1 - 2
06/10 - Sampdoria - Torino 2 - 2