Home Zoom sur la saison 14' journée: La Samp accroche l’Inter de Mazzarri !
14' journée: La Samp accroche l’Inter de Mazzarri ! Imprimer Envoyer
Dimanche, 01 Décembre 2013 17:55

L’Inter de Walter Mazzarri et de son nouveau propriétaire indonésien, Erik Thohir, n’est pas parvenue à se défaire de la formation blucerchiata emmenée par Sinisa Mihajlovic, devant se contenter d’un match nul (1-1) qui est une excellente performance pour l’équipe sampdoriana.

Dés le début de match, la Samp prend le jeu à son compte et montre qu’elle n’est pas intimidée ni peureuse malgré sa situation catastrophique au classement général. Les blucerchiati pressent haut, sont agressifs et mettent en difficulté les nerazzurri. Après seulement six minutes de jeu, les équipiers de Palombo se sont procurés trois occasions intéressantes par l’intermédiaire de Pozzi, Soriano et Gabbiadini, trois actions qui démontrent bien l’emprise de la Samp sur le match.

Comme souvent avec la Samp, l’équipe adverse ouvre le score sur sa première occasion… A la 18ème minute, Guarin ouvre le score sur un centre d’Alvarez. Dans la foulée, Jonathan et Cambiasso tentent de doubler la mise mais n’y parviennent pas. Quelques minutes plus tard, c’est Pozzi qui prend le meilleur sur Rolando pour mettre le danger dans l’arrière garde intériste (26ème). Gastaldello doit par la suite quitter ses équipiers, suite à une blessure à la cheville droite, c’est Regini qui le remplace.

En début de seconde période, Guarin fait parcourir des frissons dans la défense blucerchiata avec un poteau même si Da Costa semblait sur la trajectoire. Deux minutes plus tard, la Samp pense égaliser suite à un bon jeu collectif Soriano/Eder/Pozzi mais Eder se trouvait en léger hors jeu au moment du départ du ballon. A un gros quart d’heure de la fin du match, Mihajlovic fait rentrer Sansone (enfin de retour de blessure !) et la Samp reprend espoir et cherche à égaliser, même si de manière désordonnée. De Silvestri manque le cadre sur un corner de Palombo puis Gabbiadini manque également une grosse occasion en frappant au dessus de la barre transversale, les blucerchiati semblent avoir manqué l’opportunité de faire un résultat au Giuseppe Meazza. Mais alors qu’on s’achemine sur une défaite sampdoriana, c’est Renan, entré en jeu trois minutes plus tôt en lieu et place d’un fantomatique Obiang, qui égalise d’une frappe puissante de vingt-cinq mètres. Peut-être pas le milieu de terrain le plus rapide du monde ni le plus technique mais de loin le milieu possédant la meilleure frappe de l’effectif doriano, un joueur mis au placard de manière injuste et qui mériterait plus de temps de jeu, encore plus quand on voit les difficultés qu’ont les blucerchiati pour marquer malgré beaucoup d’occasions de buts.

Au final, un très bon point pour les blucerchiati qui restent relégables (et descendent même à la dix-neuvième place) mais qui ne sont pas complètement décrochés. Un second match nul encourageant consécutif après la douche froide de l’égalisation laziale à la 94ème dimanche dernier. L’effectif doriano est toujours aussi faible mais les joueurs semblent transcendés psychologiquement, un effet à confirmer par une victoire lors de la prochaine journée, face à la lanterne rouge, Catania.

 
Derniers résultats

30/10 - Verona - Sampdoria (20h45)
26/10 - Sampdoria - Atalanta 1-0
20/10 - Livorno - Sampdoria 1 - 2
06/10 - Sampdoria - Torino 2 - 2