Home Zoom sur la saison 28' journée: La Sampdoria coule à Cagliari
28' journée: La Sampdoria coule à Cagliari Imprimer Envoyer
Dimanche, 10 Mars 2013 17:01

 

La Sampdoria s’est logiquement inclinée cet après-midi du côté de Cagliari (3-1), un déplacement en terres sardes qui, saison après saison, s’avère régulièrement un véritable chemin de croix. Fut un temps où les matches face à Cagliari étaient synonymes de défaites signées Suazo, cette année, le bourreau aura été l’attaquant colombien Victor Ibarbo, 23 ans, auteur d’un triplé…lui qui n’avait jusqu’alors inscrit qu’un seul but en Serie A. 

En un peu plus d’une heure de demi, les hommes de Delio Rossi ont concédé plus de buts que depuis le début de l’année 2013, un vrai calvaire pour la défense biancocerchiata que ce match à huis-clos. Pour cette rencontre, l’entraîneur génois devait faire sans deux titulaires de son équipe, Daniele Gastaldello, capitaine et joueur important de la défense à trois mise en place mais également Nenad Krsticic, un joueur peu médiatisé mais qui fait un excellent travail dans l’entrejeu. Delio Rossi l’avait annoncé, ces suspensions seraient l’occasion de voir qui avait le niveau Sampdoria et ceux pour qui le train ne repasserait pas une seconde fois…inutile de dire que certains joueurs n’ont pas su répondre aux attentes du mister et qu’ils n’ont pas marqué de points aujourd’hui. Blâmer telle ou telle individualité dans le marasme auquel nous avons eu droit aujourd’hui pourrait paraître cruel, n’empêche qu’Enzo Maresca a été particulièrement effacé. Un nombre incalculable de ballons perdus, peu de courses sur le terrain pour gêner l’équipe adverse, peu de ballons propres offerts à ses équipiers, lui qui, cet été, avait signé sous l’ère Ferrara afin d’épauler au mieux les jeunes joueurs de l’effectif. Au vu de sa prestation, il nous semble improbable de le voir rester une saison supplémentaire en tant que remplaçant, encore plus si l’on considère le salaire important dont il dispose. Second joueur qui faisait son retour dans l’équipe type, il s’agit du jeune suisse Jonathan Rossini…le classique joueur irrégulier. Utilisé en remplacement de Gastaldello, il a énormément souffert défensivement, étant sans cesse battu dans les duels et affaiblissant considérablement une défense qui ne respirait pas la sérénité dés les premiers instants du match. En effet, à part dix bonnes premières minutes, la Sampdoria a été pathétique tout au long de la rencontre. Punie sur la première action de Cagliari, consécutive à une perte de balle de Maresca, la Samp a alors complètement abandonné le match, se contentant de défendre, étant sans idées, sans envie. Au niveau individuel, on notera également le petit match d’Angelo Palombo, clairement pas à son avantage aujourd’hui. De nombreux ballons perdus sur des erreurs de relances pourtant pas compliquées, un timing complètement déficient sur le second but sarde, un vrai après-midi à oublier. Lorenzo De Silvestri a beaucoup bougé sur son aile droite, comme souvent, il démontre être un véritable athlète, par contre, footballistiquement parlant, il est dommage qu’il soit aussi faible techniquement au moment d’adresser des centres, nul doute que s’il progressait – fortement ! – dans ce domaine, il deviendrait alors un joueur de premier plan à son poste. Sur l’autre aile, Estigarribia a été honteusement transparent, se permettant même de gâcher l’une des rares opportunités génoises de la première période. La digue du milieu Poli/Obiang/Maresca a pris l’eau de toutes parts, et les deux de devant, Icardi et Eder, ont couru dans le vent se demandant certainement ce qu’ils étaient venus faire dans cette galère. On notera à la 90ème le penalty obtenu par Eder (en plus d’une expulsion sarde) sur un service de Maxi Lopez, rentré en lieu et place d’Icardi. La sentence, transformée par le grand blond argentin, aura permis d’alléger la note au moment de conclure le match.

Bref, la rencontre du jour fera certainement dégonfler quelques têtes du côté blucerchiato, certains joueurs s’étant peut-être  vus trop beaux et s’étant pris pour ce qu’ils ne sont pas – encore ?-, des champions. Une défaite qui fait également redescendre sur terre les tifosi doriani qui, l’espace de quelques semaines, s’étaient mis à rêver d’un retour au premier plan de leur Magica Samp. Le travail commencé par Delio Rossi ne fait que commencer et si les dernières rencontres avaient toujours vu les circonstances tourner en faveur des blucerchiati, cette fois, il n’en aura rien été. Les bons résultats passés permettent au club de voir venir au classement mais les prochaines rencontres (réception de l’Inter, déplacement à Bergame, réception de Palermo puis le derby retour en ‘’casa’’ du Genoa avant un autre déplacement à Bologna) ne seront pas une sinécure pour les blucerchiati. Les onze points d’avance sur Siena, premier rélégable, seront tous sauf de trop avant d’entamer le sprint final.

Non mollare & Forza Doria !

 
Derniers résultats

30/10 - Verona - Sampdoria (20h45)
26/10 - Sampdoria - Atalanta 1-0
20/10 - Livorno - Sampdoria 1 - 2
06/10 - Sampdoria - Torino 2 - 2