Home Zoom sur la saison 16' journée: La Sampdoria méritait sans doute mieux
16' journée: La Sampdoria méritait sans doute mieux Imprimer Envoyer
Lundi, 10 Décembre 2012 20:47

La Sampdoria recevait en ce lundi soir l’Udinese au Luigi-Ferraris de Gênes, un match décalé au lundi soir du fait de la participation des Frioulans à l’Europa League jeudi. Pour l’occasion, Ferrara reconduisait son 4-5-1 déjà entrevu lors des dernières journées, Romero prenant finalement place dans les buts à la place de Da Costa. Pour le reste, un milieu et une défense somme toute classiques eu égard des derniers matchs étaient alignés par le technicien doriano, bloc avec à sa pointe le talentueux Mauro Icardi. Le début de match est très nettement à l’avantage des blucerchiati. Beaucoup de fluidité dans le jeu, de redoublements, de passes courtes, les intentions des hommes de Ferrara sont dans le premier quart d’heure très intéressantes. Seule la précision dans le dernier geste fait défaut à la Sampdoria. Or comme souvent, au prix d’une trop grande naïveté et d’un manque de concentration, les blucerchiati vont se retrouver mener au score à la suite d’un corner à la 17’ minute, comme si les deux buts de la Fiorentina sur cette même phase de jeu n’avait pas suffit dimanche dernier. Onze minutes plus tard, tel un véritable coup de massue, Di Natale après avoir dribblé Romero double la mise. Sans avoir démérité la Samp’ se retrouve alors menée 2-0. Ce qui choque une nouvelle fois à la mi-temps, c’est cette éternelle impression de déjà vu. Comme si les joueurs n’évoluaient pas et n’apprenaient pas de leurs erreurs. Le problème sur les phases arrêtées n’a toujours pas été résolu. Cette habitude de se jeter à l’attaque avec parfois 8 joueurs dans le camp adverse au risque de se faire contrer non plus. Au retour des vestiaires, Ferrara bascule en 4-4-2 et opère un changement tactique surprenant. L’entrée de Pozzi ; ovationné au passage par la Sud ; se fait de façon étonnante au détriment de Maresca, déjà sorti de façon anticipé lors des derniers matchs, sans pourtant démérité. Quelques minutes plus tard, Gastaldello le capitaine laissera également sa place à Estigarribia. Troublant. Il n’empêche que la Samp’ éprouve quelques difficultés à revenir dans ce match, l’Udinese se montrant toujours très dangereuse en contre. A la 64’, sur un bon mouvement offensif, Icardi obtient  pourtant un penalty indiscutable, malheureusement manqué par l’idole de la Sud Nicola Pozzi. Un petit déclic pour la Sampdoria qui ne durera qu'un temps. La consternation prend le pas sur le reste tant la fin de match est décevante avec en première ligne ce criant manque de réalisme. Le duo Pozzi-Icarci apporte davantage de poids offensif, notamment dans la surface, sans que cela ne se traduise au tableau d’affichage. Extrêmement frustrant étant donné le match correctvdes joueurs jusqu'alors. A la 74’, histoire d’achever un coaching global qui, décidemment ce soir restera définitivement obscur, Castellini remplace Berardi, précisant encore un peu plus l’idée d’un départ de Poulsen en janvier. L’Udinese gère tranquillement la fin d’un match qu’elle n’a pas dominé, mais qu’elle a su gérer avec beaucoup plus de maturité que cette très (trop ?) jeune Sampdoria. Les cœurs du Luigi-Ferraris jusqu’au coup de sifflet final n’y changeront rien, la fougue l’envie et le talent de Mauro Icardi non plus. Romero évitera même que le score ne s’alourdisse encore avec une sublime parade. Les blucerchiati payent une trop grande naïveté en même temps qu’un vrai manque de réalisme et laissent passer, une fois encore, une bonne occasion de se donner de l’air face à un adversaire pourtant  largement à leur porté. Il faudra réagir dès le week-end prochain. Forza Samp’ !!

Mise à jour le Lundi, 25 Février 2013 16:38
 
Derniers résultats

30/10 - Verona - Sampdoria (20h45)
26/10 - Sampdoria - Atalanta 1-0
20/10 - Livorno - Sampdoria 1 - 2
06/10 - Sampdoria - Torino 2 - 2