Home Zoom sur la saison 4' journée: La Sampdoria peut avoir des regrets
4' journée: La Sampdoria peut avoir des regrets Imprimer Envoyer
Dimanche, 23 Septembre 2012 13:26

Quatrième journée de cette saison 2012/2013 de Serie A et la venue du Torino à l’heure du déjeuner au stadio Luigi Ferraris de Gênes. La Samp, auteur d’un sans faute jusque là, veut confirmer et engranger des points face à un concurrent direct pour le maintien, les turinois étant eux aussi de frais promus parmi l’élite du Calcio.

Pour cette rencontre, Ciro Ferrara devra faire sans Andrea Poli, sorti sur blessure lors de la dernière journée, face à Pescara, et qui sera absent des terrains durant au minimum un mois. Il est donc remplacé par Gianni Munari qui fête ainsi sa première titularisation de la saison, lui qui avait été si précieux l’an dernier lors de la remontée fantastique au classement des blucerchiati. L’ancien sélectionneur italien doit également faire sans Eder, blessé lui aussi contre Pescara et qui ne s’est pas entraîné de la semaine ; Krsticic prend sa place et on retrouve le brésilien sur le banc des remplaçants en compagnie de Poulsen, De Silvestri ou encore Berni puisque Romero est revenu de son ‘’congé parental’’ en Argentine. Mis à part ces changements forcés, Ferrara aligne la même équipe que celle qui s’est imposée lors des trois premières journées de championnat. Du côté granata, Giampiero Ventura aligne son habituel 4-2-4, une tactique qui contrarie régulièrement ses adversaires grâce au quatuor Cerci, Meggiorini, Bianchi et Santana, des joueurs qui ont tout pour dynamiter n’importe quelle formation.

Un début de match équilibré, sans véritable occasion de but, si ce n’est peut-être un ballon chaud dans la surface turinoise sur un corner blucerchiato à la 15ème. A la 19ème, Maxi Lopez récupère le ballon dans les pieds de Glik et s’en va seul au but mais perd son duel face au portier Gillet, sa frappe du plat du pied droit étant repoussée. C’est de loin la plus grosse occasion de ce début de match. A la 24ème, sur contre attaque, les turinois montent à quatre face au but doriano, Cerci tente sa chance mais sa frappe trop écrasée et centrale n’inquiète pas Romero. A la 34ème, Meggiorini reçoit un avertissement plus que mérité pour un énorme coup d’épaule de l’attaquant sur Estigarribia qui se jouait de la défense granata. Le coup franc, tiré à la 36ème par Maresca, touche la barre tranversale d’un Gillet lobé et battu, le ballon revient sur Berardi qui frappe ; Maxi Lopez pousse le ballon au fond des filets mais le but est logiquement refusé par hors-jeu de l’attaquant argentin. A la 40ème, Krsticic est averti pour une faute commise sur Masiello le long de la ligne de touche. Une minute plus tard, Estigarribia profite d’une erreur de Darmian pour affronter Gillet ma sa volée, en bout de course, ne fera rien d’autre que faire frissonner les granata. A la 44ème, Ogbonna récolte lui aussi un avertissement pour avoir commis une nouvelle faute sur Maxi Lopez à vingt-cinq mètres de ses buts. A la 45ème, sur un festival de Maresca qui centre en direction de Gastaldello, resté aux avant-postes, le ‘’capitano’’ est tout près d’ouvrir le score mais sa volée du gauche, trop axiale, est repoussée par Gillet. A la mi-temps, le score est de 0-0 mais la Samp s’est crée les plus grosses occasions par Maxi, Estigarribia, Maresca et Gastaldello, malheureusement le réalisme n’est pas au rendez-vous.

Pas de changements de part et d’autre au retour des vestiaires, les deux équipes font confiance aux mêmes joueurs alors que la pluie s’intensifie sur le pré du Luigi Ferraris. A la 52ème, Cerci inquiète la défense blucerchiata mais Romero est prompt à réagir. A la 62ème, Maxi Lopez est averti pour une charge sur le gardien adverse, un avertissement très sévère à la vue des ralentis. C’est le moment choisi par Ciro Ferrara pour faire rentrer Roberto Soriano en lieu et place de Pedro Obiang touché dans un choc quelques minutes auparavant. Coup de théâtre à la 68ème lorsque Soriano arrive en retard sur Cerci et le fauche dans la surface…carton jaune et penalty indiscutable pour le Torino ; sentence transformée par Bianchi d’une frappe puissante pleine axe. Sampdoria-Torino 0-1 à la 69ème. Le Toro ouvre le score sur sa première occasion de la rencontre.

A la 70ème, Gastaldello prend un carton jaune pour un tacle mal maitrisé sur Meggiorini. Deux minutes plus tard, Nicola Pozzi fait son entrée à la place d’un discret Munari, Ferrara décidant d’ajouter un second attaquant à son dispositif. A la 75ème, le buteur du Toro laisse sa place à Sgrigna. Alors qu’elle n’y arrive vraiment pas, la Sampdoria effectue un dernier changement avec Eder qui rentre à la place d’Estigarribia ; dans le même temps, Brighi et Stevanovic remplacent Vives et Santana côté granata. Moins d’une minute plus tard, Maxi, dos au but, sert Eder, fauché par Glik dans la surface ; carton jaune pour le défenseur turinois et penalty pour la Samp. C’est Pozzi qui s’en charge à la 84ème et qui égalise malgré le beau plongeon de Gillet qui freine le ballon. Il reste cinq minutes et tout est encore possible de part et d’autre. A la 91ème, Ogbonna est tout près de tromper son gardien mais Gillet effectue un nouvel arrêt, le premier réellement décisif en seconde période ; le ballon revient sur la main d’un de ses équipiers mais l’arbitre n’accorde pas de second pénalty. Une minute plus tard, sur contre attaque, Soriano décide de la jouer perso au lieu de la donner à Maxi Lopez, démarqué dans l’axe. A la 93ème, Darmian prend lui aussi son avertissement pour une nouvelle faute au milieu de terrain sur Eder, auteur d’une bonne rentrée. A la 95ème, Eder réalise justement un festival individuel mais Gillet réalise une énième prouesse. Le corner ne donnera rien et le score s’achève sur le score de 1-1. La Sampdoria peut avoir des regrets, elle aurait dû faire la différence dés la première période.

Seule satisfaction du jour ? La Sampdoria conserve son invincibilité et a montré qu’elle pouvait revenir au score si elle se trouvait menée. Elle aura par contre manqué de réalisme ce dimanche, ce qui lui coûte deux points tant elle a eu d’opportunités de marquer contrairement à son adversaire du jour.

Sampdoria (4-3-3): Romero; Berardi, Gastaldello, Rossini, Costa; Obiang (62′ Soriano), Maresca, Munari (72′ Pozzi); Estigarribia (83′ Eder), Maxi Lopez, Krsticic.

A disposition: Berni, Castellini, De Silvestri, Mustafi, Poulsen, Renan, Tissone, Falcone, Icardi.
Entraîneur: Ciro Ferrara.

Torino (4-2-4): Gillet; Masiello, Ogbonna, Glik, Darmian; , Santana (83' Stevanovic), Gazzi, Vives (83' Brighi), Cerci; Meggiorini, Bianchi (75' Sgrigna).

A disposition: Gomis, D’Ambrosio, Rodriguez, Di Cesare, Bakic, Basha, De Feudis, Verdi, Sansone.

Entraîneur: Giampiero Ventura.
 

Arbitre: Calvarese.

Buts: Bianchi 69’ (penalty) ; Pozzi 85’ (penalty).

Avertissements: Meggiorini 34’, Krsticic 40’, Ogbonna 43’, Maxi Lopez 62’, Gastaldello 70’, Glik 84’, Darmian 92’.

Mise à jour le Dimanche, 23 Septembre 2012 13:52
 
Derniers résultats

30/10 - Verona - Sampdoria (20h45)
26/10 - Sampdoria - Atalanta 1-0
20/10 - Livorno - Sampdoria 1 - 2
06/10 - Sampdoria - Torino 2 - 2